Rugby Rugby: Nakarawa, la fin de l’impunité pour les Fidjiens

Rugby This is another interesting item.

HUMEUR– Le Racing vient de licencier sa star fidjienne, revenue en retard de la Coupe du monde. Seul moyen de quitter un club avant la fin de son contrat?

Rugby Le Fidjien était revenu avec deux semaines de retard après la Coupe du monde.

Le Fidjien était revenu avec deux semaines de retard après la Coupe du monde.AFP

Le Racing 92 a frappé fort. Par ici, la sortie. Même quand on s’appelle Leone Nakarawa, qu’on est l’un des joueurs les plus décisifs du club et qu’on a été élu meilleur joueur d’Europe en 2016. Le club et l’institution avant tout.«Au Racing, la seule star, c’est l’équipe et l’attitude individualiste de M. Leone Nakarawa est inconcevable. Elle dénote d’un total manque d’esprit d’équipe et d’une insubordination caractérisée.»Le Fidjien était revenu avec deux semaines de retard après la Coupe du monde, quand sa date de reprise avait été fixée au 28 octobre. Plus grave, l’ancien joueur de Glasgow a fait le mort. Aucune nouvelle… Nakarawa avait«refusé de répondre aux messages que le club lui a adressés et s’est contenté de fixer lui-même sa date de retour, le 9 puis le 12 novembre», explique le club francilien.

Ça fait sept fois qu’il arrive en retard à son retour de vacances. On l’a sanctionné et pénalisé à chaque fois. À un moment, ce n’est plus sérieux. Quinze jours de retard, c’est insupportable

Jacky Lorenzetti, président du Racing 92

Pas de passe-droits.«Ça fait sept fois qu’il arrive en retard à son retour de vacances. On l’a sanctionné et pénalisé à chaque fois. À un moment, ce n’est plus sérieux. Quinze jours

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste

72

% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

annulable à tout moment

My beautiful dad says this plugin is very unbelievable!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source