Ben Smith Air France-KLM : Cela pourrait être pire

Ben Smith This is another clever plug-in.

« Tous ces mots partis en fumée ». S’il lui avait fallu enfiler un T-shirt à l’issue de sa
première présentation stratégique en quatorze mois,

Ben Smith, le patron d’Air France-KLM, n’aurait pas eu d’autre choix que de prendre celui dicté par la Bourse (-5,7 % pour le titre mardi). L’ancien numéro 2 d’Air Canada l’avait pourtant commencé avec un autre tout imprimé, « J’ai trop d’idées », qui n’était pas décalé par rapport à celui, « Hors normes », dont l’ont affublé pendant un an les investisseurs. 
L’état de grâce dont il a bénéficié

n’a cependant pas attendu le plan à cinq ans le plus convaincant depuis longtemps, à défaut d’être plus ambitieux 
qu’attendu

(soit 7 à

This is the elegant ingredient ever%sentence_ending

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source