Ben Smith Ben Smith veut doubler les profits d’Air France-KLM d’ici cinq ans

Ben Smith I be crazy about extensions, because they are unbelievable!

A nouveau PDG, nouveau plan. Quatorze mois après son arrivée à la tête d’Air France-KLM, le Canadien Benjamin Smith a présenté ce mardi matin le nouveau plan stratégique du groupe aérien franco-néerlandais qui doit le faire voler vers des cieux financièrement bien plus cléments à l’horizon 2024. Ce plan reprend sans surprise les préconisations mises en avant par l’ancien numéro deux d’Air Canada ces derniers temps : montée en gamme et surtout rationalisation de la flotte avec une réduction du nombre de modèles d’appareils. Objectif : essayer de redonner des couleurs à Air France, bien moins performante que KLM, la compagnie sœur hollandaise qui représente plus des deux tiers des bénéfices du groupe.

Alors que la rentabilité d’Air France-KLM reste très inférieure, de 25% à 50%, à celle de ses principaux concurrents européens comme les groupes IAG (British Airways, Iberia, Aer Lingus, Vueling) ou Lufthansa, ce plan vise à porter sa marge opérationnelle à 7% à 8%. Sur les neuf premiers mois de l’année, elle a atteint 4,8% (en recul de 1,7% par rapport à la même période l’an dernier) et seulement 2,1% pour Air France pris isolément alors qu’elle s’est maintenue à 8,5% pour KLM. Un objectif financier ambitieux qui passe par plus qu’un doublement du bénéfice net du groupe, de 1,15 milliard d’euros attendus en 2019 à 2,5 milliards dans quatre ans, soit une hausse de 117%. Un niveau nécessaire à atteindre pour réussir à financer les 4 milliards d’investissements programmés annuellement dans la modernisation et le renouvellement de la flotte. Le tout sans creuser à nouveau la dette et surtout, grande nouveauté, en se remettant à distribuer des dividendes,

These constituents are quite awesome!!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source