Rugby Coupe du monde de rugby : victoire vieux jeu, mais parfaite des Springboks

Rugby My sister says this plugin is elegant!!

RugbyDimanche, à l’heure de l’apéritif, nous avons retrouvé Daniel Herrero. Il avait l’air repu de rugby après deux week-ends bien servis en fricassées d’épaules. Enthousiasmé bien sûr par la performance des Anglais en demi-finale face aux All Blacks, l’entraîneur faisait cas de la mystérieuse paralysie de ces mêmes Anglais dans les premières minutes de leur finale contre les Boks. Je me permis de souligner que si les Africains du Sud avaient joué certes à leur façon en misant sur leur force physique et leur agressivité, il n’en restait pas moins qu’ils avaient hissé leur stratégie limitative d’un cran, élevant leur machine à broyer à un niveau quasi optimal. Daniel opine. « Oui, ils ont eu l’insistance technique. » Une insistance que le pilier pourtant expérimenté Dan Cole a payée cher. « Il a mangé ». Une insistance défensive qui a empêché les Anglais d’avancer. Et de dérouler ce scénario qui prévoyait qu’il fallait d’entrée de jeu concasser l’adversaire pour lui faire mal et le désespérer, quitte à y laisser ses propres forces. « Puis, ils ont fait rentrer les finisseurs, ceux qu’on appelait avant les remplaçants, mais qui, désormais, sont programmés pour jouer 30 minutes et achever le boulot. Ils les ont frappés comme des poulpes et quand ils ont été bien attendris, les autres sont arrivés pour les finir. Avec des garçons comme le barbu Snyman, 2,07 m, qui, quand il a soif, mange une pi

Meet this elegant item.

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source