Mali, Marie Laforêt, intempéries… les cinq infos à retenir du week-end

This is one smart extension.

  • Les décodeurs
  • En bref

Vous n’avez pas suivi l’actualité ? On vous résume ce qu’il s’est passé ces deux derniers jours.

Publié le 03 novembre 2019 à 18h18 – Mis à jour le 04 novembre 2019 à 08h57

Temps deLecture 3 min.

fait état de 49 morts et de trois blessés. L’attaque a surpris les forces maliennes à l’heure du déjeuner. Trois groupes composés d’une centaine d’assaillants à motos et en pick-up ont attaqué leur poste vers midi. La violence de l’attaque, qui a débuté par des tirs de mortiers, d’après le porte-parole du gouvernement, aurait rapidement mis en déroute les soldats maliens.

Le lendemain, dans la même région, un militaire français a été tué par« le déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé ». Une attaque également revendiquée par l’organisation Etat islamique. Il n’y a toutefois« aucun lien »entre les deux attaques, a affirmé le porte-parole de l’état-major français, le colonel Frédéric Barbry. La victime, le brigadier Ronan Pointeau, 24 ans, est le vingt-huitième militaire français tué dans la région depuis le lancement en 2013 de l’opération française « Serval » dans ce pays, suivie de l’opération antiterroriste « Barkhane » élargie à cinq pays du Sahel en 2014.

Lire aussiAu Mali, l’opération « Barkhane » ensablée en terre oubliée

La comédienne et chanteuse Marie Laforêt est morte à 80 ans

Marie Laforêt en septembre 2015 au Théâtre des Bouffes Parisiens pour son spectacle « Marie chante Laforêt ».
Marie Laforêt en septembre 2015 au Théâtre des Bouffes Parisiens pour son spectacle « Marie chante Laforêt ». JOËL ROBINE/AFP

Marie Laforêt, de son vrai nom Maïtena Doumenach, est morte samedi à Genolier, en Suisse, a annoncé sa famille, dimanche. La chanteuse et actrice était âgée de 80 ans. Les causes de sa mort n’ont pas été précisées. Elle a joué dans 35 films et vendu plus de 35 millions d’albums, dontLes Vendanges de l’amouretViens, viens.

Lire aussiMarie Laforêt, polyglotte et polymorphe

Une personne recherchée à Nice après les intempéries

Un joggeur à Biarritz, le 3 novembre 2019.
Un joggeur à Biarritz, le 3 novembre 2019. IROZ GAIZKA / AFP

Mer déchaînée, rafales à plus de 160 km/h, axes routiers coupés par des arbres : la première tempête de l’automne 2019 est bien arrivée dans l’Hexagone. Le phénomène météorologique baptisé « Amélie » a soufflé violemment dimanche, notamment sur la façade atlantique. A la mi-journée, les services de secours ont fait état de trois blessés légers – dont un hospitalisé – dans les Pyrénées-Atlantiques, victimes notamment de chutes de branches, selon la préfecture. Une septuagénaire est également recherchée à Nice après un glissement de terrain.

Météo-France a enregistré

These WordPress plugins are quite elegant!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source