La gazette de la Coupe du monde de rugby 2019 : finale, drones interdits et une Française dans le top 5

This is one nice extension.

  • Sport
  • Coupe du monde de rugby

On y est : six semaines après le début de la Coupe du monde, on saura samedi qui va succéder aux Néo-Zélandais, doubles champions du monde en titre, qui ont remporté la médaille de bronze en battant le Pays de Galles, vendredi.

Par Grégor Brandy Publié aujourd’hui à 06h52

Temps deLecture 3 min.

C’était hier

Kieran Read avec sa médaille de bronze, le 1er novembre 2019.
Kieran Read avec sa médaille de bronze, le 1er novembre 2019. Aaron Favila / AP

Les Gallois étaient prévenus : les All Blacks n’avaient pas perdu deux matches de Coupe du monde à la suite depuis 1999 et n’avaient pas perdu du tout contre leurs adversaires du jour depuis 1953. Les séries ont beau être faites pour être brisées, celles-ci vont tenir encore quelques mois. Les Néo-Zélandais n’ont fait qu’une bouchée du XV du Poireau lors du match pour la troisième place, vendredi (40-17).

Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : la Nouvelle-Zélande remporte la petite finale (40-17) contre le Pays de Galles

Les All Blacks ont vite pris les devants, et même si les Gallois ont tenté un retour en milieu de première période, deux essais de Ben Smith ont permis aux Blacks de s’envoler à la mi-temps (28-10). Au retour des vestiaires Ryan Crotty a tué le suspense. Un dernier essai de Mo’Unga a clos la fête et permet à Kieran Read, Sonny Bill Williams, Ben Smith et leur sélectionneur Steve Hansen de quitter la sélection nationale sur une dernière victoire et une troisième place en Coupe du monde, la troisième de leur histoire, après deux titres consécutifs.

« Il va me falloir du temps pour me remettre de cette Coupe du monde,a déclaré le capitaine néo-zélandais Kieran Read après la rencontre.Mais avec le temps, j’en aurai de bons souvenirs. »

C’est aujourd’hui

Jérôme Garcès, le 3 octobre 2019.
Jérôme Garcès, le 3 octobre 2019. Christophe Ena / AP

Le jour de gloire est arrivé ! Pour Jérôme Garcès, c’est la plus grande marche d’une carrière bien remplie. Les 80 dernières minutes (voire plus en cas de prolongations) de ce Mondial 2019 seront arbitrées par le Béarnais, qui prendra sa retraite sportive à l’issue du match.

Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : Jérôme Garcès, le Français de la finale

Au-delà du couronnement du Frenchie (et de Romain Poite, son assistant), cette rencontre va aussi servir à sacrer l’Angleterre ou l’Afrique du Sud. Les Anglais visent un deuxième titre mondial e

My dad says this plugin is very elegant.

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source