Coupe du monde de rugby 2019 : Cheslin Kolbe, petit gabarit et grand atout de l’Afrique du Sud

These plugins are unbelievable.

Cheslin Kolbe en train d’inscrire un essai contre l’Italie, le 4 octobre à Shizuoka.
Cheslin Kolbe en train d’inscrire un essai contre l’Italie, le 4 octobre à Shizuoka. AP

Que de gloses sur la propension des Sud-Africains à ferrailler dur… Loin de ces lieux communs, à mille lieues de là, il y a Cheslin Kolbe. Un joueur rare, chez les Springboks comme partout ailleurs. Le plus petit gabarit, mais l’un des plus grands atouts de l’Afrique du Sud contre l’Angleterre. Après ceux de 1995 et 2007, les Sprinboks viseront un troisième titre en finale de la Coupe du monde, samedi 2 novembre à Yokohama (à partir de 10 heures, heure française).

L’ailier mesure 1,71 m, il pèse 80 kg. Avantage ou inconvénient ?« Les deux ! », répondait le joueur, un jour de mai.Le Mondel’avait rencontré au siège du Stade toulousain, son club.« Quand j’ai commencé le rugby, tout le monde me disait que je ne pourrais jamais devenir joueur professionnel, je l’ai toujours pris comme un défi. J’ai toujours voulu utiliser ce discours négatif pour le transformer en quelque chose de positif, pour prouver aussi que ce sport est fait pour tout le monde. »Et pas seulement pour des joueurs d’au minimum un quintal de muscles.

Attention, Kolbe aussi a ce qu’il faut de muscles. Pour résister aux chocs, bien sûr. Puis pour accélérer, pour dérouter, pour zigzaguer, aussi et surtout.« Personne ne peut être un joueur complet, chacun doit forcément travailler des choses », estime-t-il. Lui a logiquement misé sur sa vélocité pour se faire une place.

Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : des Springboks de plus en plus arc-en-ciel

Le bronze à Rio en 2016

Cheslin Kolbe, 26 ans, a commencé le rugby« dès l’âge de 6 ans ».

I like ingredients, because they are the helpful!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source