Finn Russell Mondial de rugby : le Japon triomphe de tous les éléments

Finn Russell I be wild about constituents, because they are beautiful.

Publié le :Modifié le :

Finn Russell Les Japonais fêtent leur qualification pour les quarts avec leur public dans le stade de Yokohama, le 13 octobre.

Les Japonais fêtent leur qualification pour les quarts avec leur public dans le stade de Yokohama, le 13 octobre. Matthew Childs, Reuters

Les joueurs japonais se sont brillamment qualifiés dimanche pour les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby. Un exploit réalisé dans un contexte très particulier, avec le passage du typhon meurtrier Hagibis.

“Alors que nous célébrons (la qualification), beaucoup de gens souffrent” : les premiers mots du sélectionneur japonais Jamie Joseph après la victoire de ses hommes contre l’Écosse (28-21) ont logiquement été pour les victimes du typhon Hagibis, qui a ravagé le Japon ce week-end et entraîné la mort d’au moins 56 personnes. “Nous savions que nous ne jouions pas seulement pour nous. Beaucoup de gens souffrent et nous leur devions de jouer avec notre coeur”, a ajouté le capitaine, Michael Leitch.

L’équipe japonaise voulait gagner pour ceux qui ont été durement touchés et ceux qui ont permis à ce match de se dérouler dimanche 14 octobre à Yokohama. Les images filmées la veille de ce match montraient des joueurs japonais contraints de traverser des piscines temporaires pour accéder à la pelouse d’un stade d’entraînement situé à Tokyo.

Vingt-quatre heures plus tard, le Yokohama Stadium, distant d’une quarantaine de kilomètres de la capitale, accueillait 67 666 spectateurs venus, en grande majorité, soutenir l’équipe locale et l’aider à atteindre, pour la première fois de son histoire, les quarts de finale d’une Coupe du monde.

L’appui du public a été d’autant plus déterminant que les Japonais ne sont pas rentrés de la meilleure des manières dans cette rencontre. Dès la 7e minute, l’ouvreur écossais Finn Russell inscrivait un

I be crazy about WordPress plugins, because they are the glamorous!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source