Coupe du monde de rugby 2019 : Jérôme Garcès, le Français de la finale

This is another smart WordPress plugin!

Jérôme Garcès le 19 octobre à Oita, lors du quart de finale Angleterre-Australie.
Jérôme Garcès le 19 octobre à Oita, lors du quart de finale Angleterre-Australie. GABRIEL BOUYS / AFP

C’est dit avec ce qu’il faut de lucidité :« Je n’aurais jamais évolué à ce niveau si j’étais resté joueur. Je n’aimais pas plaquer, je préférais l’interception. »Ainsi parle le Béarnais Jérôme Garcès pour évoquer ses débuts d’arbitre en première division française, le Top 14. Alors pensez aujourd’hui… L’ancien joueur amateur de l’Etoile sportive arudyenne s’apprête à diriger une finale de Coupe du monde : Angleterre-Afrique du Sud, samedi 2 novembre, à Yokohama.

Il s’agira à la fois d’une première et d’une dernière. Le dernier match de ce Mondial. Le dernier match aussi de cet arbitre, à 46 ans révolus. Mais aussi la première finale sous la direction d’un Français, le premier sommet pour un Pyrénéen, en neuf éditions de la Coupe du monde.

Le pays le plus représenté

Auprès des sifflets tricolores, il y a d’abord une petite musique qui se fait entendre depuis quelques années : celle d’une montée en gamme. En 2015, et pour la première fois, trois des douze arbitres principaux faisaient déjà de la France le pays le plus représenté au précédent Mondial. Aujourd’hui, le pays a conservé la première place. Avec cette fois quatre représentants au Japon, Mathieu Raynal ayant rejoint Jérôme Garcès, Romain Poite et Pascal Gaüzère.

« Par le passé, on a eu des générations d’arbitres sacrifiées,expliquait déjà auMondeil y a quatre ans Didier Mené, alors président de la commission centrale des arbitres de la Fédération française de rugby (FFR).Cette forme d’injustice, je l’attribue en partie au fait que, “p

These constituents are quite adorable!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source