Coupe du monde de rugby 2019 : les Sud-africains s’imposent au terme d’une triste demi-finale

These constituents are helpful.

Altercation entre le Sud-Africain Faf de Klerk et le Gallois Jake Ball, le 27 octobre à Yokohama.
Altercation entre le Sud-Africain Faf de Klerk et le Gallois Jake Ball, le 27 octobre à Yokohama. MATTHEW CHILDS / REUTERS

Ce n’est jamais très bon présage. On s’est surpris, plusieurs fois, à regarder le chronomètre des écrans géants. Sans pour autant qu’il se passe quelque chose quelques mètres plus bas, sur le terrain de Yokohama. Si ce n’est un match de rugby. Une demi-finale de Coupe du monde entre l’Afrique du Sud et le Pays de Galles. Un match à oublier. Sauf pour les Sud-Africains qui l’ont remporté petitement (19-16), à cinq minutes du terme, dimanche 27 octobre.

Suffisant pour se retrouver en finale dans une semaine. Mais pas assez pour enthousiasmer le public. Et encore moins au lendemain de la première demi-finale, un régal de match, ici même, conclu par une victoire de l’Angleterre sur la Nouvelle-Zélande (19-7).

Nul besoin de dérouler les statistiques pour mesurer le contraste, accablant, entre les deux matchs. Du jour au lendemain, le jour et la nuit ! Deux approches différentes du rugby.

Si les Anglais ont gagné grâce à leur défense, samedi, ils ont aussi joué. Un match intense face aux All Blacks, sans répit, avec des prises d’initiatives tous azimuts, du mouvement, de la variété.

Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : la victoire d’Eddie Jones et de son XXIII de la Rose

Tout l’inverse de la seconde demi-finale, où Sud-Africains et Gallois ont surtout semblé s’ingénier à ralentir le temps : comme si leur salut passait plutôt par la destruction que par la construction, comme s’ils souhaitaient revenir à l’âge de pierre.

Meet this nice item!!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source