Coupe du monde de rugby : le XV de France veut lui aussi jouer bon pied, bon œil

This is one smart item!!

Romain Ntamack lors d’un entraînement à Oita (Japon), le 15 octobre.
Romain Ntamack lors d’un entraînement à Oita (Japon), le 15 octobre. CHRISTOPHE SIMON / AFP

On a vu un ballon voler. Un cuir ovale dans les airs, avec un immeuble en arrière-plan, parallélépipède dans l’horizon. Et c’est à peu près tout, aux abords du terrain d’entraînement d’Oita. Un lieu recouvert de protections destinées à chasser les espions, ou les journalistes, c’est tout comme. Mais il y a donc ces ballons tapés haut, ces ballons qui volent et qui rappellent un élément important : le XV de France a décidé de travailler son jeu au pied.

« Une arme redoutable »en plein match, et pas seulement pour taper une pénalité ou transformer un essai,rappelle le trois-quarts centre Gaël Fickou.« Certaines équipes l’utilisent énormément, plus que nous. »Comme la sélection galloise. Les Bleus l’affronteront dimanche 20 octobre en quarts de finale de la Coupe du monde (à partir de 9 h 15, heure française).

C’est ainsi depuis des années, quand on compare le jeu des Bleus à celui de l’Angleterre ou du Pays de Galles. Mais les Bleus en ont seulement pris conscience au dernier Tournoi des six nations. En mars, ils quittaient la compétition sur une triste quatrième place et trois défaites, contre les Gallois, les Anglais puis les Irlandais.« Contre les Anglais et les Gallois »,ce jeu au pied« a coûté cher »,estime Fickou.

« Je ne devais pas taper, c’était jeu à la main avant tout »

L’habitude voudrait que les Français privilégient le jeu à la main, le redoublement de passes, plutôt que de longs coups de pied. Voilà pour le cliché… qui correspond à une certaine réalité.« J’ai été formé à l’ouverture jusqu’à mes 18 ans et je ne de

This is the huge module ever%sentence_ending

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source