La gazette de la Coupe du monde de rugby 2019 : haute technologie, grosse surprise et enquête en cours

This is one adorable plugin!!

C’est vu

In case you didn’t see that Fukuoka kick through try well enough from the first angle, take another look with this… https://t.co/MkeXO5nZu4

— rugbyworldcup (@Rugby World Cup)

Vous avez peut-être repéré ces vidéos sur Twitter sur le compte de l’organisateur du Mondial, Rugby World Cup, qui mettent en scène les joueurs de la Coupe du monde.

Vous vous êtes peut-être enquis de ce qu’était ce nouveau jeu vidéo et demandé pourquoi seuls quelques matchs étaient concernés. Bon, vous ne vous êtes peut-être pas autant creusé les méninges que nous, mais sachez qu’on a quand même la réponse. Ces vidéos sont le fruit d’un partenariat entre World Rugby et la branche japonaise de Canon.

Ce n’est pas un jeu vidéo, mais c’est tout comme : grâce à un ensemble de caméras baptisé « Free Viewpoint Video System », on peut saisir les actions de jeu d’un point de vue inédit. Traitées par un système informatique, les données sont ensuite assemblées et fournissent un espace 3D dans lequel il est possible de se déplacer.

Utilisée seulement sur sept matchs, dont les demi-finales et la finale à venir, cette technologie donne l’impression d’être au cœur de l’action. A vous couper le souffle, selon Rugby World Cup.

Mind blown 😲

Get onto the pitch with George Bridge and the @AllBlacks at #RWC2019

Courtesy of @Canon_mj https://t.co/CStzkQKGIc

— rugbyworldcup (@Rugby World Cup)

C’est surprise

L’Australien Jordan Petaia tente d’échapper à un plaquage de l’Urugayen Federico Favaro lors de la rencontre entre les deux équipes le 5 octobre.
L’Australien Jordan Petaia tente d’échapper à un plaquage de l’Urugayen Federico Favaro lors de la rencontre entre les deux équipes le 5 octobre. AARON FAVILA / AP

Improbable n’est pas australien. Alors qu’il n’a pas joué les deux premiers matchs de la Coupe du monde en raison d’une blessure et qu’il ne compte que deux sélections en équipe nationale, le Wallabie Jordan Petaia sera pour la première fois titulaire au poste de second centre contre les Anglais, samedi, pour ce quart de finale (9 h 15).

On pensait que la paire de centres composée par Samu Kerevi et James O’Connor était bien installée. Il faut croire que non puisque Petaia a renvoyé sur le ba

I be crazy about modules, because they are the smart.

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source