Friday, December 13, 2019
Home Rugby World Cup 2019 Coupe du monde de rugby 2019 : passions nippones

Coupe du monde de rugby 2019 : passions nippones

64
Coupe du monde de rugby 2019 : passions nippones

I be mad for addons, because they are beautiful!!

Sport

  • Coupe du monde de rugby
  • Chronique

    L’ancien joueur de rugby Aristide Barraud se penche sur l’engouement des Japonais pour « leur » Mondial de rugby, dans la chronique qu’il tient pour « Le Monde » au fil de la compétition.

    Publié aujourd’hui à 18h00, mis à jour à 18h01Temps deLecture 3 min.

    Un supporter de l’équipe du Japon, le 28 septembre 2019 à Shizuoka.
    Un supporter de l’équipe du Japon, le 28 septembre 2019 à Shizuoka. William West / AFP

    « Ovale-Levant »A quelques heures du coup d’envoi de Japon-Samoa, je regarde, sous les buildings tokyoïtes, la file d’attente s’allonger à l’entrée de la fan-zone. Depuis la victoire du Japon contre l’Irlande le 28 septembre, le pays a chaviré dans un élan d’amour pour son équipe nationale. Le vendredi soir, les hommes quittent leur costume pour le maillot des Brave Blossoms, rayéd’écaillesrouges et blanches, sur le modèle des armures de samouraïs. On voit ces maillots partout, c’est un raz-de-marée, on annonce la rupture de stock proche. Des couples et des familles portent la tunique frappée de l’écusson à fleurs de cerisier, connaissent les noms des joueurs par cœur, vibrent devant les écrans et pleurent au coup de sifflet final, submergés par l’émotion.

    Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : le Japon et sa « légion étrangère » créent la surprise face à l’Irlande

    Car le peuple nippon ne fait pas les choses à moitié, l’application dans leurs gestes et leurs taches quotidiennes est une éthique ancestrale. Cette capacité d’enivrement collectif est une constante, au moins depuis 1868 et le début de l’ère Meiji. Avec l’ouverture sur le monde et la fin de la politique isolationniste (sakoku),le Japon a connu des vagues multiples d’engouements et de modes aussi intenses que passagères. Fin 1875, par exemple, le pays se passionna pour les lapins, que des bateaux américains et britanniques, attirés par un marché nouvellement ouvert, débarquaient en masse. En posséder un représentait alors le plus grand des chics.

    L’année suivante, c’était les combats de coqs puis, en 1886, la valse. En quelques semaines, on dansait à

    I adore plugins, because they are the magnificent!

    Read full article at the Original Source

    Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source

    https://choisir-sa-montre.com   https://casqueaudiosansfil.org   https://www.unmaillotdebain.com/   https://www.breast-cancers.com/   https://newyork.7a7.info   https://les-hybrides.net   https://www.jeux4video.com   https://dedalusprod.com   https://dedalusprod.fr   https://passionerestaurant.com