La gazette de la Coupe du monde de rugby 2019 : annulation, au revoir et épuisement (des stocks)

My awesome mom says this plugin is huge!!

C’est une première

Le typhon Hagibis menace toujours les côtes japonaises, et la Coupe du monde. Des vents à plus de 300 km/h et des vagues de plus de 15 mètres de haut sont annoncés. Par conséquent, les organisateurs ont décidé, jeudi matin, d’annuler certaines des rencontres prévues se week-end.

Le match France-Angleterre, qui était prévu samedi 12 octobre à Yokohama, en périphérie de Tokyo (10 h 15, heure française) est ainsi annulé. De même que le match Nouvelle-Zélande-Italie, prévu le même jour.

En revanche, le match Irlande-Samoa, prévu également samedi à Fukuoka a été maintenu, comme la rencontre Australie-Géorgie, vendredi à Shizuoka.

Il s’agit de la première annulation de matches de l’histoire de la Coupe du monde de rugby, épreuve créée en 1987.

L’annulation du match entre la Nouvelle-Zélande et l’Italie entraîne automatiquement la qualification des All Blacks et de l’Afrique du Sud pour les quarts de finale.

Pour tout savoir sur ce typhon, vous pouvez suivre un blogueur du nom de Patrick, qui alimente régulièrement son site avec des images satellites, des graphiques, des témoignages de rescapés. On y apprend notamment que Hagibis sera sans doute le 2ecyclone le plus intense de l’année, derrière Dorian. Et en plus, il y a des photos stylées depuis l’espace.

Coup de pompe pour #Hagibis. L’imagerie sat montre clairement un cycle de remplacement du mur de l’oeil (ERC) en co… https://t.co/2EOWlYSteQ

— Cycloneoi (@cycloneoi.com)

C’est aujourd’hui

Un jour sans. Mais pas de matchs au Mondial de rugby ne veut pas dire pas de sport. Se tiennent en ce moment même les championnats du monde de gymnastique à Stuggart et il y aura une Française en lice cet après-midi pour le concours général (16 heures) : la double championne d’Europe Mélanie De Jesus Dos Santos, qui peut prétendre à une médaille. Vous y verrez aussi et surtout l’Américaine Simone Biles qui n’en finit plus de collectionner les médailles (15 couronnes mondiales après le titre des Américaines par équipe lundi, 21 au total).

L’Américaine Simone Biles lors de la finale par équipes lundi 8 octobre aux Mondiaux de Stuggart.
L’Américaine Simone Biles lors de la finale par équipes lundi 8 octobre aux Mondiaux de Stuggart. MATTHIAS SCHRADER / AP

C’était hier

  • Argentine-États-Unis : 47-17

Déjà éliminés de cette Coupe du monde, les Argentins ne jouaient ce match que pour l’honneur. Et ils l’ont fait avec la manière, s’imposant 47 à 17 face aux Etats-Unis, bonus offensif à la clé. Ils finiront donc troisièmes de la poule C, derrière l’Angleterre et la France. Les Pumas rêvaient pourtant d’un nouveau quart de finale, eux qui en avaient toujours été depuis 2007. Mais les défaites face aux Tri

This is the huge ingredient ever%sentence_ending

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source