Jean Larroumets : “Le sport va subir une attaque cyber qui aura un impact très important” (Assises 2019)

These constituents are beautiful!!

Interview – Patron et co-fondateur du leader français de la gestion du risque cyber, Jean Larroumets s’est longuement confié à Clubic lors des Assises de la sécurité, mercredi. Il est plus particulièrement revenu sur les risques auxquels le domaine du sport est exposé.

Contrairement aux sociétés issues des secteurs de la finance, de la défense ou de l’aérien, le monde du sport est, jusqu’à aujourd’hui, relativement épargné par la cybercriminalité. Les enjeux financiers du monde sportif et l’échéance d’événements majeurs comme les Jeux olympiques font pourtant planer la menace d’une attaque majeure prochaine. Aux Assises de la sécurité, à Monaco le mercredi 9 octobre, Jean Larroumets, président et co-fondateur d’EGERIE Software, éditeur toulonnais de logiciel en cybersécurité, et président de l’une des sections du Clusir Paca (Club de la sécurité des Systèmes d’Information Régional), nous explique en quoi le sport est exposé et comment il se doit de s’organiser pour d’abord appréhender puis pour lutter contre les menaces.

Interview de Jean Larroumets, P.-D.G. d’EGERIE Software

jean-larroumets-assises.jpg

Jean Larroumets, aux Assises de la sécurité, le 9 octobre 2019 à Monaco (© Alexandre Boero pour Clubic)


Clubic : Jean, vous avez participé à un colloque, à la rentrée, visant à discuter de l’environnement cyber de la Coupe du monde de Rugby 2023, qui aura lieu en France et des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, organisé par une instance du ministère de l’Intérieur. Il en est ressorti que l’ensemble des acteurs doivent recourir à l’analyse automatisée de risques cyber. Le sport est-il un secteur à risque, autant que les banques, la défense ou l’aviation ?

Jean Larroumets :Le sport n’est pas le secteur le plus exposé. La problématique est plutôt dans la taille de l’événement. Une Coupe du monde, des Jeux olympiques, ce sont des milliards de téléspectateurs. Donc une faille de sécurité sur la retransmission télévisuelle ou une attaque du grand écran du stade pendant la cérémonie d’ouverture sont des situations qui pourraient avoir un impact médiatique monumental et écorner l’image de marque du pays hôte, ainsi que sa capacité à protéger ce genre d’information et d’événement.

« Tous les équipements sportifs reliés aux systèmes d’information sont sujets à des attaques »

Lorsque nous parlons d’événements sportifs, c’est aussi être capable d’assurer la sécurité des personnes, la sécurité des infrastructures. Un stade de sport, aujourd’hui, accueille des objets connectés, exercent des contrôles d’accès connectés, possèdent des caméras connectées, et bientôt des sièges connectés. Tous les équipements sportifs reliés aux systèmes d’information sont sujets à des attaques au même titre que des attaques sur des SI.

Il y a plusieurs attaques quotidiennes sur les organisateurs des Jeux. Nous comptabilisons les attaques, pardonnez-moi la comparaison, au même titre qu’on comptabiliserait les impacts de balles sur un mur meurtri. Et des attaques peuvent aboutir. En 2018, il y avait eu une fuite monumentale chez l’équipementier sportif Under Armour, qui avait touché les données de 150 millions de clients de l’application de régime MyFitnessPal, qu’il possède.

Comment peut

This is the astonishing plugin ever%sentence_ending

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source