Rugby Coupe du monde 2019 de rugby : des amateurs ou semi-pros se font encore une place

Rugby My adorable mom says this plugin is smart.

Rugby Le Canadien Benoît Piffero, ballon en main, mardi 8 octobre à Kobe, lors du match contre l’Afrique du Sud.
Le Canadien Benoît Piffero, ballon en main, mardi 8 octobre à Kobe, lors du match contre l’Afrique du Sud. FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Pas sûr qu’il aurait choisi cet hôtel de Fukuoka, un palace où le prix du cappuccino peut faire peur. Pas sûr non plus qu’il aurait séjourné un bon mois au Japon. En temps normal, Benoît Piffero travaille comme« responsable commercial d’une agence d’intérim »et joue dans le club amateur de Blagnac, en troisième division française. Des journées pleines, du lundi matin au vendredi après-midi. Sauf en période de Coupe du monde.

Comme d’autres participants des Tonga, d’Uruguay ou de Namibie, le talonneur remplaçant du Canada n’est pas professionnel. Mais il participe à son deuxième Mondial, après avoir posé un congé sans solde.« Je n’en fais pas une affaire d’argent, parce que je serais même prêt à payer pour venir jouer. »Comme pour cette entrée en seconde période, mardi 8 octobre, face à l’une des meilleures, l’Afrique du Sud, largement victorieuse (66-7) à Kobe.

Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : pour le Canada, une affaire d’anglophones

Le voyage au Japon prendra bientôt fin. Encore un dernier match avant l’élimination dès le premier tour, dans cinq jours, contre la Namibie.« Dernier match le dimanche 13 octobre et atterrissage en France le mardi 15 octobre en début d’après-midi.Dès le jeudi ou le vendredi, il faudra que je sois au boulot. »

Rugby Enchaîner travail et entraînements

Retourner au travail, mais aussi dans son club. Cette saison, le joueur tirera la majorité de ses revenus de son travail à l’agence, mais percevra aussi un salaire de semi-professionnel avec Blagnac. Au cumul,« environ 3 000 euros net par mois », estime le jeune père de deux enfants.

Avant le Mondial, certains se sont fait du mouron pour lui.« Ils me disaient que j’allais finir lessivé. Mais lessivé de quoi ? On ne f

Meet this nice constituent!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source