Rugby Manaudou, Simone Biles et un président menacé : ce qu’il faut retenir du week-end sportif

Rugby This is one elegant addon!

Oui, l’équipe de France de rugby s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde.

Rugby La défense tongienne tentant de transformer le col rond du maillot français en col en V.
La défense tongienne tentant de transformer le col rond du maillot français en col en V. AARON FAVILA / AP

Oui, Claude Puel a remporté le derby pour sa première sur le banc de Saint-Etienne.

Rugby Ça sent la double prime pour Robert Béric.
Ça sent la double prime pour Robert Béric. PHILIPPE DESMAZES / AFP

Oui, les athlètes français ont terminé la semaine comme ils l’ont commencé : mal.

Rugby Pour le relais français, la loose a encore frappé.
Pour le relais français, la loose a encore frappé. ALEKSANDRA SZMIGIEL / REUTERS

Mais il s’est passé autre chose ce week-end dans le monde du sport. Et vous êtes peut-être passé à côté.

Rugby Les trois leçons du week-end

  • La nage, tu n’oublieras pas

Visiblement, ça ne s’oublie pas. Pour sa deuxième compétition depuis son retour à la natation de compétition, Florent Manaudou a massacré le chrono sur petit bassin, lors de la première manche du circuit privé International Swimmers League : 20 secondes 77 centièmes, une seconde de mieux que lors de sa première sortie à Rome, en juin.

Lire aussiUne « Ligue des champions » pour rendre la natation « sexy » ?

« J’ai l’impression que je nage aussi vite qu’avant, a dit Manaudou à RMC, confirmé par le chronomètre.Sur les parties non nagées[départ, virages et coulées],j’ai encore un peu de boulot mais par rapport aux autres, pour le moment, c’est bien, et je suis vraiment content de ce 50 m.(…)Je pense que ça va progresser petit à petit, mais c’est bien. Après, je ne suis pas non plus étonné par ce temps, c’est quelque chose que j’ai en moi, je pense, ce 50 m. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussiFlorent Manaudou : « Je ne veux pas être vu comme le sauveur de l’équipe de France »
  • Ton président, tu ne menaceras pas

Bonne ambiance au club de foot de Valence, qui a sombré depuis quelques semaines dans le grand n’importe quoi. Tentons de résumer : le propriétaire singapourien, Peter Lim, et le président nommé par ses soins, son compatriote Anil Murthy, sont contestés par la frange ultra du club valencien.

Leur choix de se séparer, malgré de bons résultats et un jeu convaincant, de l’entraîneur Marcelino, n’a pas amélioré leur cote de popularité. En particulier quand il fut remplacé par Albert Celades, protégé de l’agent Jorge Mendes, réputé être le directeur sportif officieux du club…

Le bruit de la contestation est parvenu une nouvelle fois aux oreilles d’Anil Murthy lors du match contre Alavès (victoire 2-1) samedi, et avant cela lors d’une manifestation devant le stade. L’homme, pourtant longtemps diplomate au service de son pays, leur a simplement fait signe de se taire et de regarder le match.

La reacción de Anil Murthy tras las protestas de la afición del Valencia…

Repasamos toda la jornada en… https://t.co/LO9Mn80rCM

— vamos (@#Vamos de Movistar+)

Dans la soirée, selon le FC Valence,

This is the fancy extension ever%sentence_ending

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source