Rugby Coupe du monde de rugby 2019 : le XV de France confronté à une série de forfaits

Rugby These add-ons are smart!!

Rugby Thomas Ramos à Kumamoto, où le XV de France disputera son prochain match contre les Tonga, le 6 octobre. Blessé, il quitte les Bleus.
Thomas Ramos à Kumamoto, où le XV de France disputera son prochain match contre les Tonga, le 6 octobre. Blessé, il quitte les Bleus. FRANCK FIFE / AFP

C’est entendu, et c’est ainsi que le formulait l’ailier Yoann Huget plus tôt dans la semaine, la Coupe du monde impose un« crescendo »physique. Un enchaînement particulier de matchs tantôt éloignés, tantôt rapprochés, et de tous les entraînements intercalés entre eux. Parfois trop particulier.

Article réservé à nos abonnés Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : la course de fond du XV de France

Jeudi 3 octobre, il s’avère que le XV de France a dû annoncer le forfait sur blessure de deux nouveaux joueurs, sur les 31 emmenés au Japon. Thomas Ramos : œdème à une cheville survenu la veille, lors de la victoire sur les Etats-Unis (33-9), pour l’arrière qui avait aussi participé au succès sur l’Argentine (23-21). Et Peato Mauvaka : déchirure du psoas à l’entraînement, pour le talonneur qui n’avait pas encore disputé la moindre minute dans la compétition.

Rugby « Un handicap »

Ces deux départs s’ajoutent à deux autres depuis le début du Mondial. Celui du centre Wesley Fofana, mal remis d’une blessure au genou contre l’Italie, à la fin du mois d’août en match de préparation. Et celui du pilier Demba Bamba, touché à une cuisse durant un entraînement.

Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : groupe C comme « crunchy »

« C’est un handicap pour nous », a convenu le sélectionneur, Jacques Brunel, vendredi 4 octobre, dans le spacieux hôtel de Kumamoto où séjournent les Bleus. Et d’ajouter, voulant conjurer le mauvais sort :« On espère que sur le prochain match il ne se passera rien. »

« Malheureusement, dans cette compétition on ne peut pas se projeter au-delà des deux prochains matchs. On a besoin d’avoir notre effectif au complet. » Jacques Brunel

Nous voilà bientôt fixés : ce prochain rendez-vous tombera dès après-demain, dimanche 6 octobre, contre les Tonga. Rencontre importante pour rester à l’une des deux premières places du groupe C, qualificatives pour les quarts de finale, avant de se mesurer à l’Angleterre en clôture du premier tour.

« Malheureusement,estime Brunel,dans cette compétition on ne peut pas se projeter au-delà des deux prochains matc

These extensions are quite smart!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source