Rugby La gazette de la Coupe du monde de rugby : une victoire surprise, un « pookie-gate » et des blessures

Rugby I be nuts about items, because they are adorable.

Rugby C’est aujourd’hui

  • Géorgie – Uruguay (Poule D, Kumagaya)
Rugby Les Uruguayens lors de leur victoire contre les Fidji, le 25 septembre 2019.
Les Uruguayens lors de leur victoire contre les Fidji, le 25 septembre 2019. REN ONUMA / AP

Pour la Géorgie, il n’y a déjà plus le droit à l’erreur. Largement battus par le pays de Galles lors de leur premier match (43-14), les Géorgiens vont devoir réaliser un sans-faute lors des prochaines semaines pour aller chercher une place en quarts de finale aux côtés du pays de Galles ou de l’Australie, grands favoris de cette poule D. En face, l’Uruguay sort d’une victoire surprise contre les Fidji (30-27) et pourrait remporter pour la première fois de son histoire deux matches lors d’une Coupe du monde.

Lors de la seule rencontre entre les deux équipes en Coupe du monde, en 2003, les Sud-Américains avaient pris le dessus (24-12).

  • Australie – Pays de Galles (Poule D, Tokyo)
Rugby Les Australiens, à l’entraînement, le 28 septembre.
Les Australiens, à l’entraînement, le 28 septembre. ODD ANDERSEN / AFP

C’est le choc de ce groupe D. Vainqueur du dernier Tournoi des VI Nations, le pays de Galles affronte l’Australie, favori de ce groupe. Tous deux vainqueurs de leur premier match, ils devraient se partager les deux places pour les quarts de finale. Reste à savoir qui prendra la première place (et affrontera le deuxième du groupe C, celui de la France) et qui prendra la deuxième place (et affrontera le premier du groupe C).

Si le Pays de Galles avait remporté le premier affrontement entre les deux nations en Coupe du monde, (22-21, en 1987, lors du match pour la troisième place), il reste depuis sur cinq défaites de suite. Point positif pour les Gallois, les hommes de Warren Gatland ont remporté la dernière confrontation entre les deux pays, en novembre 2018, lors d’une courte victoire en test-match (9-6). Les Gallois restaient alors sur 13 défaites consécutives.

Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : le calendrier des 48 matchs de la compétition

Rugby C’était hier

  • Argentine – Tonga (28-12)
Rugby Santiago Carreras contre les Tonga, le 28 septembre.
Santiago Carreras contre les Tonga, le 28 septembre. FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Il leur fallait un succès pour conserver encore un peu d’espoirs. Après leur défaite in extremis face aux Français, lors de leur premier match, les Argentins n’ont pas laissé passer l’occasion de redresser la tête face aux Tonga. Et de s’offrir, avec une victoire bonifiée, la possibilité de voir les quarts de finale dans un groupe C où figurent aussi l’Angleterre et les Etats-Unis, mais où ils devancent désormais la France. Les Pumas ont dominé leurs adversaires d’entrée, avec quatre essais inscrits dans les 26 premières minutes de jeu. Puis ils se sont quelque peu relâchés en deuxième période, encaissant deux essais. Leurs prochains rendez-vous : les Etats-Unis, mercredi 2 octobre, puis l’Angleterre, samedi 5 octobre :« un énorme challenge. Il n’y a rien de plus grand que ce match éliminatoire face aux Anglais », a déjà prévenu Mario Ledesma, le sélectionneur argentin.

  • Japon – Irlande (19-12)
Rugby Les Japonais fêtent leur victoire, le 28 septembre.
Les Japonais fêtent leur victoire, le 28 septembre. Jae C. Hong / AP

C’est la deuxième grosse surprise de ce Mondial après la victoire de l’Uruguay contre les Fidji. A domicile, le Japon a réalisé l’un des plus gros exploits de son histoire en battant l’Irlande, favori pour remporter un premier titre mondial.

Menés 12 à 3 en milieu de première période, les Japonais ont réagi et commencé à confisquer le ballon. Ils ont d’abord poussé les Irlandais à la faute pour recoller (12-9, 39e) avant de prendre les devants grâce à un essai de Fukuoka après une superbe action collective (16-12, 59e). Impuissants, les hommes de Joe Schmidt ont fini par concéder une nouvelle pénalité transformée par Tamura, à huit minutes de la fin (19-12). Les Irlandais ont bien tenté de repartir à l’attaque en fin de match pour aller chercher un match nul, mais ils ont vu les vagues japona

I adore addons, because they are the astonishing!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source