Ben Smith EN IMAGES. Avec l’A350, Air France met du vert dans ses moteurs

Ben Smith This is another glamorous module!!

La compagnie Air France vient de recevoir son tout premier A350-900, l’avion dernière génération d’Airbus. Elle renouvelle sa flotte à un rythme soutenu, afin de réduire son empreinte environnementale.

« Ahhh 350… »Entre excitation et soulagement, elles viennent de l’apercevoir devant les immenses hangars d’Airbus, à Toulouse. Vendredi, ces hôtesses d’Air France sont venues tout spécialement de Paris pour prendre livraison du premier exemplaire de l’A350 qui équipe désormais la flotte tricolore.« Il est beau, surtout ses yeux », confient-elles dans leur uniforme impeccable, tailleur bleu foncé et nœud rouge.

Juste avant l’embarquement à l’usine Airbus de Toulouse, hôtesses et stewards posent pour la photo souvenir devant leur nouvel avion. | OUEST-FRANCE
Plutôt fiers, les salariés d’Air France se prennent en photo devant le nouvel avion. « C’est comme une naissance dans la famille. » | OUEST-FRANCE

Ben Smith Avec son masque de Zorro…

C’est vrai que son regard ne trompe pas, on le reconnaît au premier coup d’œil. À l’extérieur, un bandeau noir entoure les vitres du cockpit. C’est comme s’il portait des lunettes, presque un masque de Zorro. À l’intérieur, les cavaliers de la nuit, ce sont les pilotes. Quatre ce jour-là, affairés à préparer leur monture.

« J’ai autour de 15 000 heures de vol, c’est la première fois que j’effectue un vol inaugural », raconte l’un d’eux. À 53 ans, il a postulé pour prendre les commandes de cet avion dernier cri.« Cela fait un an qu’on s’y prépare, le temps nécessaire pour se former, pour s’entraîner. »Pas de stress à quelques minutes de décoller,« plutôt de la fierté, car c’est un magnifique appareil. »

Air France a commandé vingt-huit exemplaires de l’Airbus A350-900, ils seront livrés progressivement d’ici 2025. | AIR FRANCE PHILIPPE MASCLET/MASTER FILMS

Ben Smith 28 avions livrés d’ici 2025

Au total, la compagnie a commandé vingt-huit de ses avions. Ils seront livrés progressivement d’ici 2025. Les premiers vols commerciaux débuteront le 7 octobre, vers Bamako et Abidjan, en Afrique. Histoire de roder les équipages. Air France compte ensuite le déployer vers d’autres destinations : Toronto, Séoul, Le Caire, Bangkok.

L’enjeu est de taille pour Air France. Il s’agit d’offrir un nouveau confort à ses passagers et surtout d’afficher une meilleure performance environnementale. LeFlygskam(la honte de prendre l’avion, un mouvement né dans les pays scandinaves) montre que l’opinion publique est sensible à ce sujet.

Ben Smith (à gauche), le directeur général d’Air France-KLM, à la rencontre du personnel navigant avant d’embarquer. | OUEST-FRANCE
Dans le cockpit, l’équipage aux commandes du nouvel appareil. Un bloc de douze pilotes est déjà formé aux spécificités de l’A350, d’autres vont suivre dans les prochains mois. | OUEST-FRANCE
Ben Smith, à la tête du groupe Air France-KLM, et Anne Rigail, directrice générale d’Air France (tous les deux debout), ont participé à ce vol inaugural. | OUEST-FRANCE

Ben Smith 25 % de carburant en moins

L’état-major de la compagnie est d’ailleurs présent pour ce vol inaugural. Ben Smith, le Canadien arrivé à la tête du groupe Air France-KLM il y a un an, est du voyage avec Anne Rigail, la directrice générale d’Air France.« L’A350 consomme 25 % de carburant en moins, soit 2,5 litres aux 100 km par passager,explique-t-elle.Il émettra donc 25 % de CO2 en moins. Au passage, cela nous permet aussi d’alléger nos coûts en carburant. »

À l’horizon 2025, la moitié de la flotte d’Air France sera ainsi renouvelée avec des avions nouvelle génération. Et d’ici 2022, elle va se séparer de ses dix A380, le Super jumbo qui a été pourtant son vaisseau amiral durant de nombreuses années. Trop gourmand en carburant, trop coûteux à rénover, le gros-porteur avec ses deux étages fera bientôt partie des souvenirs.

Le personnel au sol apprivoise aussi le nouvel oiseau d’Air France, qui vient d’atterrir à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. | OUEST-FRANCE
L’hippocampe ailé, le symbole historique d’Air France, fait son retour sur les avions (ici, sur les winglets, au bout des ailes). | AIR FRANCE JB ACCARIEZ/MASTER FILMS

Ben Smith Le retour de l’hippocampe

Air France tourne donc une page de son histoire. Sans oublier son passé, quitte à réveiller la nostalgie.« Regardez l’hippocampe ailé, le symbole historique de la compagnie, il est désormais sur nos moteurs ainsi qu’au bout des ailes. C’est un vrai succès, les passagers le prennent en photo et le partagent sur les réseaux sociaux », montre Ben Smith, en regardant par le hublot.

Autre retour à la tradition, Air France va baptiser chacun de ses nouveaux appareils, comme au bon vieux temps, quand la Caravelle s’appelait Alsace. Ce tout premier Airbus A350 porte le nom de Toulouse, référence au berceau de l’aviation qui abrite aujourd’hui l’un des sites majeurs d’Airbus, l’avionneur européen. De là à voir la vie en rose, pas si sûr, car l’aérien n’a pas fini de traverser des zones de

I be nuts about extensions, because they are the unbelievable!!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source