Rugby Coupe du monde de rugby : une Irlande appliquée étouffe l’Ecosse

Rugby Coupe du monde de rugby : une Irlande appliquée étouffe l’Ecosse

Rugby These ingredients are awesome!

Rugby L’Irlande a balayé l’Ecosse (27-3) avec le bonus, dimanche 22 septembre à Yokohama, pour s’offrir un horizon dégagé jusqu’aux quarts de finale de la Coupe du monde.
L’Irlande a balayé l’Ecosse (27-3) avec le bonus, dimanche 22 septembre à Yokohama, pour s’offrir un horizon dégagé jusqu’aux quarts de finale de la Coupe du monde. ODD ANDERSEN / AFP

En dominant l’Ecosse (27-3), dimanche 22 septembre à Yokohama, les Irlandais n’ont pas seulement conforté leurs chances de se qualifier pour les quarts de finale de la coupe du monde de rugby. Ils ont quelque peu douché les espoirs des Japonais, qui misaient secrètement sur un match nul entre deux de leurs futurs adversaires de la poule A.

Un tel résultat aurait conforté les ambitions des Brave Blossoms d’accéder aux quarts de finale, une première pour eux qui ont participé à la totalité des neuf tournois mondiaux, sans jamais s’extirper des poules.

Le match entre Irlandais et Ecossais s’est joué devant 63 731 spectateurs. Le vert irlandais dominait les tribunes, au point que les organisateurs n’ont pas hésité à diffuser à la mi-temps la célèbre ballade The Fields of Athenry.

Cause ou conséquence, c’est alors que la pluie est arrivée, sans pour autant modifier la physionomie d’un match ayant témoigné de la redoutable efficacité irlandaise qui a su taire les talentueuses fulgurances offensives de l’ouvreur Finn Russell, ou de l’arrière Stuart Hogg.

Rugby « Pas assez d’énergie »

« On n’a pas mis assez d’énergie dès le début du match. Ce n’est pas ce qu’on avait montré pendant la préparation. Après, il était difficile de remonter 20 points de retard », a concédé, déçu, l’entraîneur écossais, Gregor Townsend.

Manque d’énergie, mais aussi faute de main et clairement défaut de puissance. L’Irlande a marqué trois essais en force, par James Ryan, puis son doyen Rory Best et Tadhg Furlong, en moins de vingt-cinq minutes au cours de la première période. Au combat, les Ecossais ont perdu le précieux flanker, par ailleurs sérieux plaqueur, Hamish Watson, blessé au genou.

Les Irlandais ont ajouté un quatrième essai, par Andrew Conway, au cours d’une deuxième période plus équilibrée, ce qui leur a permis de finir avec le bonus offensif.« On a bien

This is the interesting constituent ever%sentence_ending

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source