Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

This is another elegant module!

Une semaine dans le monde en 7 photos

Élections en Israël, brouillard toxique provoqué par les incendies en Indonésie et début de la Coupe du monde de rugby 2019… La semaine du 14 septembre en images.

Un homme est étendu sur le sol après avoir été battu lors d'une manifestation dans le district de Causeway Bay à Hong Kong le 15 septembre. Des dizaines de milliers de personnes sont sorties dans les rues de Hong Kong, dimanche, alors que la police avait interdit toute manifestation. Les manifestant·es se sont répandu·es dans les artères allant de Causeway Bay à Central, les quartiers du centre de l’île de Hong Kong. Comme régulièrement depuis le début des mouvements de contestation, il y a trois mois, le rassemblement a dégénéré en violences entre policiers et groupuscules radicaux.

Philip Fong / AFP

Un homme est étendu sur le sol après avoir été battu lors d’une manifestation dans le district de Causeway Bay à Hong Kong le 15 septembre. Des dizaines de milliers de personnes sont sorties dans les rues de Hong Kong, dimanche, alors que la police avait interdit toute manifestation. Les manifestant·es se sont répandu·es dans les artères allant de Causeway Bay à Central, les quartiers du centre de l’île de Hong Kong. Comme régulièrement depuis le début des mouvements de contestation, il y a trois mois, le rassemblement a dégénéré en violences entre policiers et groupuscules radicaux.

Des juifs ultra-orthodoxes se tiennent sur le toit d'un bâtiment lors d'un rassemblement pendant la campagne électorale du parti politique Yahadut Hathora (Judaïsme unifié de la Torah) au centre de Jérusalem le 15 septembre, deux jours avant les élections générales israéliennes. Les résultats quasi définitifs des élections législatives publiés le 20 septembre ont confirmé une impasse politique: aucun des deux partis arrivés en tête ne peut former une coalition. Le parti Bleu-blanc de Benny Gantz aurait obtenu 33 sièges, contre 31 pour le Likoud du Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou.

Menahem Kahana / AFP

Des juifs ultra-orthodoxes se tiennent sur le toit d’un bâtiment lors d’un rassemblement pendant la campagne électorale du parti politique Yahadut Hathora (Judaïsme unifié de la Torah) au centre de Jérusalem le 15 septembre, deux jours avant les élections générales israéliennes. Les résultats quasi définitifs des élections législatives publiés le 20 septembre ont confirmé une impasse politique: aucun des deux partis arrivés en tête ne peut former une coalition. Le parti Bleu-blanc de Benny Gantz aurait obtenu 33 sièges, contre 31 pour le Likoud du Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou.

Des migrant·es aidé·es par des sauveteurs arrivent sur l'île grecque de Lesbos après avoir traversé la mer Égée depuis la Turquie, le 16 septembre. En juillet dernier, plus de 5.520 personnes ont débarqué à Lesbos –un record depuis le début de l'année– auxquelles se sont ajouté·es 3.250 migrant·es au cours des quinze premiers jours d'août, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Aris Messinis / AFP

Des migrant·es aidé·es par des sauveteurs arrivent sur l’île grecque de Lesbos après avoir traversé la mer Égée depuis la Turquie, le 16 septembre. En juillet dernier, plus de 5.520 personnes ont débarqué à Lesbos –un record depuis le début de l’année– auxquelles se sont ajouté·es 3.250 migrant·es au cours des quinze premiers jours d’août, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Claude Mabowa, survivant du virus Ebola et étudiant de 21 ans, est assis dans la chambre de ses sœurs à Beni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, le 17 septembre. Claude a perdu quatre membres de sa famille à cause d'Ebola. Pendant qu'il se soignait au centre de traitement, il a réussi ses examens finaux. Depuis le début de l'épidémie en août 2018, plus de 2.000 personnes sont décédées et 1.000 autres ont guéri. Il n’existe ni traitement ni vaccin commercialisé contre cette fièvre hémorragique mais plusieurs pistes sont à l’essai.

John Wessels / AFP

Claude Mabowa, survivant du virus Ebola et étudiant de 21 ans, est assis dans la chambre de ses sœurs à Beni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, le 17 septembre. Claude a perdu quatre membres de sa famille à cause d’Ebola. Pendant qu’il se soignait au centre de traitement, il a réussi ses examens finaux. Depuis le début de l’épidémie en août 2018, plus de 2.000 personnes sont décédées et 1.000 autres ont guéri. Il n’existe ni traitement ni vaccin commercialisé contre cette fièvre hémorragique mais plusieurs pistes sont à l’essai.

Un hélicoptère verse de l'eau pour éteindre une tourbière en flammes à Kampar, dans la province de Riau (Indonésie), le 18 septembre. Les écoles ont fermé à cause de la pollution de l'air provoquée par un brouillard toxique résultant des incendies de forêts. Avec 328.000 hectares brûlés depuis janvier, ce sont les pires depuis ceux, particulièrement dévastateurs, de 2015. Ils affectent l’Indonésie, mais aussi la Malaisie et Singapour.

Wahyudi / AFP

Un hélicoptère verse de l’eau pour éteindre une tourbière en flammes à Kampar, dans la province de Riau (Indonésie), le 18 septembre. Les écoles ont fermé à cause de la pollution de l’air provoquée par un brouillard toxique résultant des inc

These add-ons are quite nice!!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source