Coupe du monde de rugby 2019 : au Bar Sports Legends de Tokyo, on applaudit la victoire du XV japonais

This is one adorable plugin!!

Au Bar Sports Legends de Tokyo, lors du match Japon-Russie, vendredi 20 septembre, match d’ouverture de la Coupe du monde de rugby.
Au Bar Sports Legends de Tokyo, lors du match Japon-Russie, vendredi 20 septembre, match d’ouverture de la Coupe du monde de rugby.

Frais incompressibles : 2 200 yens de consommation obligatoires. A peu de chose près 18,40 euros, pour deux boissons. Le prix à payer pour suivre la victoire du Japon sur la Russie dans l’un des pubs du quartier touristique de Roppongi, à Tokyo, vendredi 20 septembre. C’est cher. Mais toujours moins qu’un ticket au stade Ajimomoto, quelques kilomètres plus loin, lieu du premier match de cette Coupe du monde de rugby.

Astuce : regarder le match depuis le trottoir, à condition de s’y faire une place. Au comptoir comme à l’extérieur, il y a foule ce soir. Beaucoup de touristes ou de visiteurs de passage. Mais peu de maillots rouge et blanc, peu de Japonais pour encourager leur équipe nationale. C’est un peu comme si toute la ville avait eu vent de l’événement, mais que les habitants, ici, passaient devant le pub sans s’y arrêter.

Article réservé à nos abonnés Lire aussiCoupe du monde de rugby 2019 : pour « son » Mondial, l’engouement monte au Japon

Un joueur australien s’affiche en grand sur un bâtiment : publicité pour un équipementier sportif. Plus loin, les supermarchés réservent leurs devantures aux joueurs japonais. Aux lampadaires, des drapeaux pour annoncer la compétition. Et jouer sur la fibre patriotique. Ils affichent la photo d’une action de Japon-Afrique du Sud. « Le » match de la Coupe du monde 2015 : une improbable victoire japonaise, le « miracle de Brighton », pour reprendre le titre du film qui s’en est inspiré.

« Pour l’ambiance »

Les Japonais sollicités parLe Mondesont anglophones. Voilà qui tombe bien : les commentaires de la chaîne J Sports le sont aussi, au Bar Sports Legends. Shintaro Hattori, sac en bandoulière, est de ceux qui ont découvert le rugby il y a quatre ans. Comme tout le monde, le trentenaire avait vu des extraits de l’exploit sur l’Afrique du Sud. Mais seulement aux informations. Cette fois, il regarde s

These components are quite huge!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source