Coupe du monde de rugby 2019: « Le tournoi le plus ouvert qu’on ait jamais vu », estime Jonny Wilkinson

Coupe du monde de rugby 2019: « Le tournoi le plus ouvert qu’on ait jamais vu », estime Jonny Wilkinson

My clever sister says this plugin is adorable!!

Jonny Wilkinson, ici le 2 novembre 2018 à Twickenham.

Jonny Wilkinson, ici le 2 novembre 2018 à Twickenham. —ADRIAN DENNIS / AFP

La Coupe du monde 2019 au Japon sera « le tournoi le plus ouvert qu’on ait jamais vu », anticipe l’ancien ouvreur
Jonny Wilkinson, champion du monde avec l’Angleterre en 2003 et finaliste en 2007, dans un entretien à l’AFP.

Voyez-vous l’Angleterre passer ce premier tour ?

J’espère que oui ! Parce que j’ai travaillé pendant l’été avec 5 ou 6 joueurs anglais. Mais on ne sait jamais, surtout après 2015 (élimination au premier tour). Ils sont dans un groupe avec énormément de défis, l’Argentine, la France, un groupe auquel tout le monde voulait échapper. D’avoir joué des gros matchs au premier tour, cela peut être une bonne chose pour l’équipe qui se qualifie pour les quarts de finale.

Qui avez-vous aidé, et comment ?

George Ford, Owen Farrell, Piers Francis, Jonny May, Henry Slade… Mon rôle, c’est d’être un ami et un soutien, quelqu’un qui est là pour aider les autres à trouver ce qu’il y a de mieux en eux. Je ne suis pas attaché au staff et je peux être complètement objectif, ou même subjectif pour les joueurs. C’est intéressant parce que 15 % du travail est physique et le reste est mental. J’ai l’impression que plus on travaille ensemble, plus le mental devient important. En fin de carrière, je pense que c’

This is the huge component ever%sentence_ending

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source