Ben Smith Mondial-2019 de rugby: Nouvelle-Zélande, un puzzle pour un triplé

Ben Smith This is another elegant ingredient.

Sacrifié pour la nation: la Nouvelle-Zélande a lié la conquête d’un troisième titre mondial de rugby consécutif, au Japon, au replacement opportuniste de son maître à jouer Beauden Barrett à l’arrière, afin de faire place à Richie Mo’unga à l’ouverture.

Personne, dans la constellation de stars que forment actuellement les All Blacks, n’a eu l’honneur d’être désigné deux fois (2016 et 2017) meilleur joueur du monde comme lui.

Car à 28 ans, Barrett s’est montré le digne successeur de Dan Carter, redoutable coordinateur offensif et perforateur des défenses adverses grâce à son jeu au pied précis. Des prouesses sous le N.10 qui ont amené les Blues d’Auckland à casser leur tirelire pour le faire venir de Wellington, où il évoluait jusqu’ici chez les Hurricanes.

Mais le sélectionneur Steve Hansen estime que la clé, pour gagner une troisième Coupe du monde d’affilée – après 2011 et 2015 -, est de décaler Barrett à l’arrière pour installer à l’ouverture le nouveau venu Richie Mo’unga.

La genèse de cette décision remonte à 2017 et la tournée des Lions britanniques et irlandais, dont la “rush défense”, une défense de zone très agressive, a considérablement gêné les a

Meet this glamorous add-on!!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source