Rugby. À un mois de la Coupe du monde, les Bleus sont toujours à la recherche d’un buteur

I be wild about constituents, because they are smart.

Jacques Brunel, le sélectionneur du XV de France, peaufine son équipe avant le début de la Coupe du monde de rugby (20 septembre – 2 novembre). Entre Lopez, Ramos, Serin, ou encore Dupont, les Bleus sont à la recherche d’un buteur, à quelques semaines du départ pour le Japon.

Camille Lopez, au risque d’y laisser des points ? Thomas Ramos, quitte à sacrifier Maxime Médard ? Baptiste Serin, préféré à Antoine Dupont ? Sans buteur incontesté, le XV de France fait avec les moyens du bord à l’approche de la Coupe du monde.

Tout s’est bien passé samedi à Nice contre l’Écosse (32-3), premier match de préparation. Tout ? Non ! Outre le déblayage qui pourrait priver Paul Gabrillagues de Mondial japonais (20 septembre – 2 novembre), Lopez, chargé des tirs au but, a raté trois transformations consécutives, certes excentrées, pour terminer à 3/6.

+LIRE AUSSI.XV de France. Arthur Iturria pressenti pour remplacer Paul Gabrillagues

« En effet, 50 %, sur le papier, c’est faible mais vu les coups de pied qu’il a eu à taper… », a relativisé jeudi Jean-Baptiste Elissalde.« Il y a trois coups de pied manqués sur les poteaux de corner, il faut tenir compte de l’intensité du match, qu’on est en pleine préparation. Il va continuer à s’entraîner », a ajouté l’entraîneur adjoint en charge des arrières.

Ce que le Clermontois n’a pas vraiment fait jusqu’ici, de son propre aveu, pendant la préparation physique qui a lessivé les Bleus depuis début juillet.« Sur le peu de temps qu’on avait, ça n’a pas été la priorité », expliquait Lopez (30 ans, 23 sélections) avant le match.« J’ai privilégié la récup’ et de bien préparer physiquement le tout, plutôt que de continuer à faire du jeu au pied pendant 30 minutes ou 1 heure. On va y passer plus de temps maintenant. »

+LIRE AUSSI. XV de France. Les hommes de Jacques Brunel misent sur la continuité

Ramos joue gros

Désigné buteur samedi pour la revanche à Edimbourg, Ramos (24 ans, 5 sél.) confirme que les Bleus n’ont« pas énormément »travaillé ce domaine jusqu’ici.« On n’avait ni la force ni l’envie d’aller buter après les séances d’entraînement, tellement les jambes étaient fatiguées. Sur les derniers 15 jours, on s’y est un peu plus mis. »

À Murrayfield, l’enjeu sera de taille pour le Toulousain.« Les buteurs, au niveau international, si ce n’est pas 100 % tous les week-ends, c’est 90 %. Donc sur ça, il va falloir que je fasse une bonne performance. »

Jacques Brunel a le choix, peut-être trop, pour le poste de buteur au sein des Bleus. | AFP

+LIRE AUSSI. Coupe du monde de rugby 2019. La liste des 31 joueurs sélectionnés connue le 2 sep

My nice dad says this plugin is very elegant!!

Read full article at the Original Source

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source